Justification

Au cours des dernières décennies, les attentes n’ont cessé de croître à l’égard des organisations publiques et privées, à but lucratif et non lucratif pour qu’elles démontrent un rendement solide sur le plan environnement, social et économique. Par conséquent, divers secteurs ont élaboré des normes et des pratiques, ainsi que des programmes de vérification connexes, pour permettre aux secteurs de faire preuve de façon indépendante d’une gestion organisationnelle saine et efficace. On en trouve des exemples dans des secteurs tels que les soins de santé, l’éducation et les ressources naturelles, notamment la foresterie, l’exploitation minière et l’agriculture, pour n’en citer que quelques-uns.

Les Normes et pratiques, appuyées par un programme de vérification, permettent de valider la qualité d’une organisation. Ces programmes mettent en évidence les domaines dans lesquels une organisation obtient de bons résultats et cernent les possibilités d’amélioration dans la quête continue de l’excellence. Dans l’ensemble, ces programmes rehaussent la crédibilité du secteur et maintiennent la confiance du public, des investisseurs et du gouvernement à son égard.

Qui plus est, les Normes et pratiques, conjuguées à un programme d’assurance du rendement, offrent un moyen uniforme, indépendant et reproductible de favoriser et d’appuyer l’amélioration organisationnelle, ce qui se traduit par une meilleure gestion des risques.  Les programmes d’accréditation ou d’assurance du rendement existants présentent des avantages éprouvés :

  • Ils établissent des normes d’excellence et attestent que l’organisme satisfait aux normes de qualité.
  • Ils fournissent aux organismes un modèle de services, d’administration et de gouvernance de qualité supérieure.
  • Ils promeuvent la sensibilisation et l’amélioration constantes au sein de l’organisme dans le cadre d’un processus d’évaluation continue.
  • Ils fournissent une méthode crédible de démontrer une mise en œuvre efficace des normes et pratiques du secteur qui peut être vérifiée de façon indépendante.
  • Ils permettent d’établir une preuve documentaire des efforts déployés par l’organisme en vue d’atteindre ses propres objectifs.
    (mission, philosophie et objectifs)
  • Ils établissent un but et une orientation pour la planification stratégique à long terme.
  • Ils offrent une assurance de la qualité publique.
  • Ils favorisent la responsabilisation.
  • Ils permettent de mener un examen complet et documenté qui permet de cerner les forces et les faiblesses de l’organisme.
  • Ils donnent à l’organisme une occasion de se féliciter pour la qualité de ses services.
  • Ils font office d’une activité de consolidation d’équipe tant pour la direction que pour les employés, à mesure que l’organisme travaille en vue d’atteindre ses objectifs en matière d’amélioration de la qualité.

Quant à sa qualité de programme d’accréditation ou d’assurance du rendement des organismes de conservation, en particulier, ceux aux États-Unis, la Land Trust Accreditation Commission a été fondée en avril 2006. Elle constitue un programme indépendant de la Land Trust Alliance qui « exécute un programme innovant dans le but de construire et de reconnaître des organismes de conservation solides, de favoriser la confiance du public à l’égard de la conservation des terres et d’assurer la protection des terres à long terme ». En 2018, une évaluation externe indépendante a mesuré les retombées du Land Trust Accreditation Program sur les dix premières années de son existence. Cliquez ici pour consulter un aperçu ou un rapport détaillé de l’évaluation : Land Trust Accreditation Ten-Year Impact Evaluation (en anglais seulement).

%d bloggers like this: