Questions Fréquemment Posées

Quel est l’énoncé de mission du CCT?

Travaillant en partenariat, le CCT vise à promouvoir la conservation des terres privées ainsi que la durabilité et la viabilité des terres conservées par le secteur privé.

Comment le CCT a-t-il été créé?

Le CCT a évolué à partir de l’ancienne Alliance des organismes de conservation du Canada (AOCC), passant d’une organisation cherchant à être une alliance nationale des organismes de conservation à une organisation axée sur la conservation des terres privées et sur la santé et la durabilité des terres conservées par le secteur privé. La transition a été accompagnée d’un élargissement du conseil d’administration. Pour en savoir plus sur le conseil d’administration actuel du CCT, visitez le site.

L’AOCC a été légalement rebaptisée Centre pour la conservation des terres en mai 2019 et est un organisme de bienfaisance enregistré à but non lucratif.

Pourquoi le CCT mène-t-il l’effort visant à évaluer une accréditation pour les organismes de conservation ou un autre type de programme d’assurance du rendement?

Le CCT détient une licence auprès de la U.S. Land Trust Alliance qui permet d’adapter le libellé de la version 2017 des normes et pratiques américaines au contexte canadien. En tant que gardien des Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada, le CCT cherche à faire progresser la mise en oeuvre des normes et pratiques en travaillant avec la communauté des organismes de conservation et autres.

Pourquoi le CCT examine-t-il l’élaboration d’une accréditation pour les organismes de conservation ou d’un autre type de programme d’assurance du rendement?

Le CCT est le gardien des Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada (N et P) et le financement actuellement disponible pour le CCT a pour but de faire avancer les discussions sur un programme d’accréditation des organismes de conservation ou un programme similaire axé sur les N et P. Cet effort cadre avec l’objectif stratégique du CCT de promouvoir la durabilité et la viabilité des terres conservées par le secteur privé.
Comme indiqué dans l’introduction des N et P adoptées avec le soutien des organismes de conservation, le CCT estime que « La mise en application des Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada aide les organismes de conservation à maintenir la confiance du public et à concevoir des programmes de conservation des terres solides et efficaces. Gagner la confiance et le soutien de donateurs et des propriétaires fonciers est essentiel pour assurer la viabilité à long terme des
Page 2 of 3
organismes de conservation, ce qui s’applique autant à chaque organisme qu’au secteur de la conservation dans son ensemble. »
Le CCT estime que l’établissement d’un programme d’accréditation pour les organismes de conservation ou d’un programme similaire peut être un outil clé pour aider les organismes de conservation à améliorer leurs capacités et leurs compétences, ce qui, en retour, favorise la durabilité et la viabilité des terres conservées par le secteur privé ainsi que la confiance des donateurs et des bailleurs de fonds. Le CCT reconnaît également la direction prise par de nombreux autres secteurs en élaborant des programmes pour mesurer la mise en oeuvre de leurs propres normes et pratiques en réponse aux attentes du public, qui exige des organismes qu’ils fassent preuve de responsabilité sociale et d’entreprise.

Qu’est-ce qui distingue le CCT de L’Alliance des organismes de conservation du Canada (AOCC)?

Le CCT ne cherche pas à être une alliance nationale pour les organismes de conservation. Il collaborera et établira des partenariats avec des bailleurs de fonds privés, des gouvernements et des organismes de conservation et leurs alliances. Par exemple, le conseil d’administration du CCT comprend des représentants d’organismes qui financent la conservation des terres du secteur privé.

Qu’est-il arrivé à L’Alliance des organismes de conservation du Canada (AOCC)?

L’AOCC n’existe plus. Le précédent conseil d’administration de l’AOCC a pris les décisions nécessaires pour évoluer vers une entité différente, soit le CCT, avec des objectifs différents.

En quoi le CCT est-il différent des organismes de conservation et des alliances provinciales?

Le CCT ne détiendra pas de terres et ne cherchera pas à être une alliance nationale pour les organismes de conservation. Le CCT cherchera à établir des partenariats avec les organismes de conservation, les alliances provinciales d’organismes de conservation, les bailleurs de fonds, les organismes gouvernementaux et autres.

Le CCT dispose-t-il d’un programme d’adhésion?

Non, le CCT n’a pas de programme d’adhésion. Le CCT est composé de son conseil d’administration actuel de six membres et d’un effectif réduit.

Le CCT fera-t-il double emploi avec les services des alliances provinciales d’organismes de conservation?

Le CCT collaborera avec les alliances provinciales d’organismes de conservation pour s’assurer que ses activités ne font pas double emploi avec celles des alliances. Le CCT reconnaît que les alliances ont organisé des ateliers, mis au point des outils et entrepris d’autres activités pour aider et soutenir les organismes de conservation à respecter les normes et pratiques des organismes de conservation.

Où puis-je en apprendre davantage sur les Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada?

Pour en savoir plus sur les Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada, visitez le site.

Qui détient la licence pour les Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada?

Le CCT détient la licence pour les Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada.

%d bloggers like this: